Caroline Durgnat

portrait

Intéressée tout d’abord par les neurosciences et la compréhension plus globale de l’être humain, incluant son inconscient, j’ai finalement opté pour des études en psychologie du développement. Rapidement j’ai eu besoin de compléter cette vision par une formation en parallèle en naturopathie, afin de pouvoir intégrer le corps dans mes réflexions.

C’est à peu près en même temps que j’ai commencé, dans mon temps libre, à m’intéresser au Yoga et à l’Ayurveda par des études et pratiques personnelles ainsi qu’en participant à des conférences. J’ai également pratiqué diverses formes de danses et types d’instruments de musique. J’attache en effet une grande importance au rythme, au son et au mouvement.

Professionnellement j’ai commencé par travailler dans des contextes difficiles, mais néanmoins passionnants : personnes atteintes du VIH et/ou en fin de vie, dépendances, prisons.

J’ai travaillé 10 ans dans le service de recherche d’origines et d’aide aux adoptés d’une ONG, duquel j’ai été responsable pendant 5 ans. J’ai découvert le traumatisme et ses effets à long terme, ainsi que des questions complexes d’identité et d’appartenances. La recherche de nouvelles solutions, l’adaptation permanente aux différents pays et contextes culturels avec lesquels nous étions en lien (plus de 30 pays mais principalement l’Inde, la Corée du Sud, le Vietnam, le Bangladesh, le Brésil, la Colombie, le Pérou, le Nigeria, etc.) m’a permis d’acquérir toujours plus de connaissances sur l’être humain et de défendre une cause qui me tient à cœur, dans le contexte des Droits de l’enfant ; celle du droit de connaître ses origines.

Parallèlement j’ai commencé il y a 6 ans, dans le cadre d’une association, à animer des groupes et suivre des personnes victime d’abus sexuels. Ce travail passionnant, me permet d’accompagner des personnes à se retrouver et se reconstruire.

Toujours afin d’intégrer le corps dans ma prise en charge, j’ai entamé une formation en Ayurveda, auprès du Vadyia Atreya Smith à l’EIVS (European Institute of Vedic Studies), puis en Inde auprès du Dr. Sunil Joshi à la Vynayak Ayurveda & Panchakarma Clinic, à Nagpur. J’ai poursuivi en parallèle mes cours de yoga en yoga traditionnel (Madras) auprès d’Armand Vitali à Lausanne, puis j’ai commencé l’Ashtanga yoga avec Chulee Ratanatip de Yoga Tree and Monkey Mind à Romainmôtier.

C’est le travail auprès des personnes victimes et la certitude que le bien-être corporel est la clé, qui m’a amené à me former en Somatic Experiencing®, une méthode très puissante qui permet une transformation profonde de blocages psychiques et corporels dans le système nerveux et de retrouver son énergie de vie. Je prolonge ce voyage, en me formant depuis octobre 2020 au Soma Embodiment avec Sônia Gomes (Brésil).

 

Outre l’être humain, je suis passionnée par notre monde et l’univers, ses mystères et beautés, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. J’accorde une grande importance au vivant, aux animaux et à la nature, à l’art et à la musique, qui m’accompagnent et m’inspirent au quotidien. Ainsi qu’au mouvement et à la méditation, au pouls de la vie. Et à l’humour !, sel de la vie, indispensable à sa saveur.